L'HISTORIQUE DE LA GELÉE

Historique de la gélatine :

  

  L’utilisation de gélatine semble remonter à l’antiquité égyptienne. En effet, des traces de gélatine ont été trouvées dans un tombeau de Pharaon, du deuxième siècle avant notre ère, sous forme de colle.  De plus, nombreuses sont les représentations de consommations de viande, de poissons ou de fruits en gelée lors des festins d’autrefois, qui par ailleurs y tenaient une place importante. Malgré ceci, la définition de la gélatine ne se précise que quelques siècles plus tard, vers 1400. Le mot "gélatine" est dérivé du latin "gelatus" et signifie : gelé, figé. Il sera utilisé en Europe, après que le français Denis Papin (1647-1712) est mis au point, en 1682, un processus de cuisson permettant d’obtenir, à partir d’os d’animaux, une pâte gélatineuse.

 

  Mais c’est en Angleterre, en 1754, que fut déposé le premier brevet concernant la fabrication de la gélatine. Ce brevet relevait de la fabrication de colle de menuisier produite à partir de gélatine, donc dans le secteur des matières adhésives.

  Pendant le Blocus Continental au XIXème siècle, la gélatine connut un véritable essor en France, en tant que complément protéique et ainsi conduisant à la reconnaissance de ses qualités nutritives.

  En 1845, l’industriel Peter Cooper dépose un brevet sur la gélatine en poudre (US Patent 4084).

  En 1871, un médecin anglais du nom de Richard Leach Maddox innove dans la photographie. En effet, il met au point une plaque sèche avec une couche de gélatine additionnée de bromure d’argent, dont la sensibilité correspond à celle d’une plaque humide courante. Cette découverte permet, entre autre, de réduire considérablement le temps de pose.

 

 

 

  Enfin l’année de 1875, marque un tournant, grâce à la modernisation de la fabrication de la gélatine dans de petites entreprises permettant ainsi une plus grande production industrielle de gélatine.

  Depuis tout ce temps, la fabrication artisanale de gélatine n’a jamais cessé. La gélatine est un ingrédient simple à produire en cuisine, car le simple fait de faire bouillir des os ou de la couenne dans ses plats (comme le ragout ou le pot-au-feu) permet d’en produire.

 

 

 

  Aussi, le procédé de fabrication industrielle, s’est développé tout au long de ces années et a conduit à la fabrication de produits sophistiqués, à de nouvelles applications alimentaires, pharmaceutiques ainsi que techniques.

 

  L’un des produits fabriqués à partir de gélatine est la « Jelly », dessert anglais à la texture étrange. Les plus grandes marques de Jelly sont Hartley’s, Jell-O et Aeroplane Jelly.

 

  Hartley’s est une marque britannique, elle commercialise des marmelades, des confitures et de la Jelly bien sur. Elle fut crée par Sir William Pickles Hartley et en 1874, il commença à produire de la Jelly.

 

  Jell-O est une marque du groupe américain Kraft Foods, elle fut proclamée the « America’s Most Famous Dessert » en 1902 par son propriétaire du moment, Woodward. Elle continua à se développer et offre dès maintenant un large choix de Jelly en saveurs et couleurs.

   Aeroplane Jelly est, elle, une marque australienne crée par Bert Appleroth. En 1917, il forme une compagnie et c’est en 1926, qu’il la nomme Aeroplane Jelly. A partir de ce moment, Aeroplane Jelly se développe et devient importante nationalement puis internationalement.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site